Circulation sanguine et grossesse : les remèdes naturels

circulation sanguine grossesse

En temps normal, les problèmes de circulation sanguine sont assez récurrents. Parfois, nous vivons avec sans le savoir et parfois, notre circulation entravée se manifeste par des lourdeurs de jambes, des fourmillements, des mains et pieds froids, des varices, des hémorroïdes,…

Enceinte, la circulation sanguine est d’autant plus sollicitée. De ce fait, avant de tomber enceinte si vous souffriez déjà de troubles de la circulation, il est conseillé d’en prendre soin et d’anticiper les maux.

Pourquoi la grossesse entraîne-t-elle des troubles de circulation sanguine ?

Une des raisons les plus physiologiques reste la prise de poids qui est surtout visible à partir du 2ème trimestre. Sous l’effet de la pression de l’utérus, les vaisseaux sanguins se contractent moins bien et le retour veineux est plus laborieux. Les hormones de la grossesse vont également provoquer une augmentation du volume sanguin que votre corps va devoir gérer. Ces causes pourront entraîner des sensations de jambes lourdes voire des fourmillements.

Vers une alimentation adaptée

Dès le début de la grossesse, l’alimentation jouera un rôle important notamment dans les troubles de la circulation. En faisant le choix d’une alimentation physiologique avec des produits adaptés vous pourrez avoir un impact sur la protection des vaisseaux, la fluidité du sang, sur le renforcement des parois des veines et des capillaires.

Il sera intéressant de privilégier certaines vitamines et minéraux :

  • Vitamine E : on la trouve dans les oléagineux (amandes, noix, noix de cajou, graines de courge, de tournesol…), les huiles végétales (huile de germe de blé, de tournesol, d’olive,…), les céréales, les légumes verts, dans les épices (paprika, gingembre,…)

  • Vitamine PP / B3 : poissons gras (morue, saumon, sardines, hareng), levure de bière, foies.

  • Vitamines C : fruits et légumes frais et crus (agrumes, cassis, myrtilles, persil, poivron rouge,…)
  • Bêta-carotène : épinards, carottes, choux, ciboulette, paprika, persil,…

  • Oméga 3 : ils permettront également de fluidifier le sang (attention l’apport trop important ou la supplémentation en oméga 3 doit être arrêté dès le 8ème mois à cause des contractions possible de l’utérus et du risque d’hémorragie). On trouve des oméga 3 dans les poissons gras (1 à 2 poissons par semaine maximum), les huiles bio et de première pression à froid à utiliser sur les crudités (huile de lin, de colza, de tournesol, de chanvre,…), les oléagineux (amandes, noix, graines de lin…)

  • Sélénium : noix du Brésil, champignons, œufs,…

  • Zinc : graines de courge, pain complet, viande…

 

La phytothérapie au secours de la circulation sanguine

Enceinte, l’utilisation des plantes est très efficace et recommandée. Elles se consommeront surtout sous forme de tisanes.

  • Vigne rouge

Elle est reconnue comme protectrice des vaisseaux tout en favorisant la contraction de leurs cellules musculaires permettant ainsi un meilleur retour veineux. La vigne rouge, en tant que tonifiante des veines sera utilisée lors de problèmes de varices, jambes lourdes, fragilités capillaires, hémorroïdes.

La vigne rouge se prend en infusion à raison de 2 cuillères à soupe par tasse. (à laisser reposer 10min et à boire 3x par jour)

 

  • Hamamélis

Cette plante est appréciée pour son pouvoir de régulation de la circulation veineuse.

Les feuilles d’hamamélis se prennent en infusion à raison d’1 cuillère à café par tasse (à laisser reposer 15min et à boire 3x par jour)

 

  • Mélilot

Il est connu pour activer le débit veineux et lymphatique tout en diminuant la perméabilité capillaire. Le mélilot est donc veinotonique, il sera utilisé contre les thrombophlébites, varices et l’insuffisance veinolymphatique.

Le mélilot se prend aussi sous forme d’infusion à raison d’1 à 2 cuillères à café de sommités fleuries séchées dans une tasse (à laisser infuser 5 à 10 min et à boire 3 fois par jour.)

 

  • Ginko

Les feuilles du ginkgo sont utilisées comme vasculoprotecteur.

Par voie orale, le ginkgo a un goût assez prononcé. Il existe cependant des gels fraîcheurs à base de ginkgo à appliquer sur les jambes.

 

Et aussi…

Il existe aussi quelques astuces du quotidien pour palier notamment aux sensations de jambes lourdes. Le but est de ne pas rester statique trop longtemps. Même enceinte, l’activité est conseillée pour mettre en mouvement vos muscles et favoriser ainsi la circulation de retour par la contention des vaisseaux.  Ainsi, vous pouvez marcher, nager, pratiquer du yoga doux, des étirements, tout ce qui vous fera vous sentir mieux.

La chaleur sur les jambes est contre-indiquée, il faudrait éviter les bains trop chauds et privilégier les douches écossaises (alternance eau chaude, eau froide sur les jambes pour favoriser une gymnastique veineuse)

Enfin, l’utilisation de bas est souvent conseillé pour les femmes enceintes. Grâce à leur pression adaptée sur le pieds et la jambe,le retour du sang est amélioré et les sensations sont rapidement ressenties.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *